Vous souvenez-vous de votre état d’esprit au moment de faire votre choix de carrière quand vous étiez en cinquième secondaire? L’univers des possibles vous apparaissait probablement immense. Avec peu de contraintes, beaucoup d’options semblaient à votre portée. Aujourd’hui adulte et ayant une carrière bien établie ainsi qu’une excellente réputation dans votre domaine, vous ressentez désormais une certaine lassitude et envisagez la possibilité d’effectuer un changement de carrière.

Mais qu’impliquerait un tel changement?

L’univers des possibles vous apparaît maintenant plus restreint, vous voyez de plus en plus de contraintes et de moins en moins d’options vous semblent à votre portée. Le changement amène à ressentir une variété d’émotions : l’excitation à l’idée de relever de nouveaux défis,  la joie d’être enfin sur son X ou d’avoir une reconnaissance sociale et la fierté d’avoir pris le risque de procéder au changement. En contrepartie, certaines réflexions plus rationnelles amènent à prendre conscience de certains critères maintenant importants à considérer. Faire à nouveau un choix de carrière est maintenant plus difficile et implique en effet des critères que vous n’auriez pas considérés étant plus jeune.

Prenez le temps de réfléchir aux différentes implications de votre choix :

Votre réalité de vie actuelle

Rendu à ce point-ci de votre carrière, vous avez acquis des connaissances, des compétences et vous êtes sûrement reconnu dans ce que vous accomplissez dans le cadre de votre travail. Vous avez un salaire correct, qui vous permet certains luxes (soupers au restaurant, activités sportives et culturelles, voyages…), vous êtes peut-être également propriétaire de votre maison et vous avez des exigences financières qui dépendent de votre position professionnelle. Peut-être avez-vous des enfants dont vous devez assumer les besoins ou encore des parents vieillissants qui exigent des soins. Posez-vous les questions suivantes : est-ce que des compromis sont possibles? Si oui, lesquels et de quelles natures? Répondre à ces questions vous permettra de faire un portrait clair de votre situation actuelle et de déterminer les critères importants reliés à un éventuel changement.

Vos exigences

Demandez-vous ce que vous souhaitez gagner ou acquérir en procédant à un changement. Peut-être voudrez-vous faire diminuer votre niveau d’anxiété en lien avec votre travail et par conséquent, tendre vers le bien-être et le bonheur au travail. Aspirez-vous à un gain financier et/ou à de meilleures conditions de travail? Vous voudrez peut-être avoir l’opportunité de développer vos compétences et/ou évoluer professionnellement. Ou bien, vous aimeriez vous rapprocher de vos intérêts, d’être plus en accord avec vos valeurs et votre personnalité.

L’impossibilité de pouvoir tout contrôler

Malgré toute votre bonne volonté et les belles réflexions entamées, certaines choses sont hors de votre contrôle et vous demanderont un certain lâcher prise. Par exemple, il est difficile de prévoir comment se passeront exactement vos relations avec vos nouveaux collègues de travail et vos supérieurs éventuels. Vous ne saurez pas avec qui vous aurez à travailler, dans quel contexte, quelle sera la mission de l’entreprise, pour qui vous allez travailler et leurs exigences spécifiques. Il est également difficile d’anticiper de manière exacte comment le marché du travail évoluera au cours des prochaines années. Enfin, il n’y aura aucune garantie que le changement que vous ferez vous apportera tous les gains escomptés.

Une chose reste certaine, décider exige d’abandonner des options, ce qui a notre avis ramène à la principale difficulté d’agir. Autrement dit : un oui exige un non. Toutefois, il est important d’apporter des nuances et de prendre le temps de faire les réflexions qui s’imposent, avant d’éliminer définitivement un choix, quel qu’il soit.

– Un article de Jobboom