Accueil » Vie professionnelle » Améliorer son estime de soi pour mieux s’adapter au travail

Améliorer son estime de soi pour mieux s’adapter au travail

Améliorer son estime de soi pour mieux s’adapter au travail

La semaine dernière, je vous partageais 5 traits à avoir pour mieux s’adapter au travail. Mieux s’adapter au travail, cela veut aussi dire vivre moins de frictions et de frustrations et ainsi moins risquer de vivre un épuisement professionnel ; le fameux burn-out.

Peut-être avez-vous tendance à être plus sensible à la critique ou à être plus inquiet que la moyenne des gens face à vos capacités? Bref, votre estime de vous-même a peut-être besoin d’être rehaussée. Quoi faire alors? Comme tous les traits qui permettent de mieux s’adapter au travail, il est possible de la développer.

 

Estime de soi

 

Voici 3 exemples de moyens pour améliorer son estime de soi :

 

1. Apprendre à se connaître (forces, faiblesses, compétences, etc.)

Bien se connaître, cela peut vouloir dire de connaître ses forces et ses faiblesses : on ne peut être bon dans tout, ni être bon à rien. Savoir où résident nos forces et nos faiblesses amène plus de clarté, tout d’abord, et permet également de donner une plus grande solidité à notre personnalité. C’est aussi très utile pour orienter nos choix vers des tâches pour lequel on est plus à l’aise et qui nous procurent davantage de valorisation. Par exemple, une personne pourrait demander de faire plus de service à la clientèle sachant que sa force est sa capacité d’entrer en relation avec les autres. Une autre personne pourrait aussi refuser une promotion sachant que ses compétences ne résident pas dans la gestion des ressources humaines. Ainsi, faire un bon bilan de ses compétences demeure une excellente façon d’augmenter son estime de soi.

 

2. Bien choisir son emploi et/ou métier

Pour être adapté à notre milieu de travail, il vaut mieux, à la base, cibler des emplois et des métiers qui correspondent bien à ce que nous sommes. Plus notre choix de carrière correspond à nos intérêts et talents personnels, plus les sources de valorisation seront nombreuses. L’estime de soi passe aussi beaucoup par la fierté de notre accomplissement professionnel.

 

3. Faire face à la critique

La critique fait partie des interactions humaines. À quoi sert-elle, la critique? Critiquer, lorsque c’est fait de bonne foi, c’est porter un jugement qui permet d’estimer la valeur d’une action ou de quelque chose. L’important dans la critique c’est de bien la comprendre et de voir cela comme une occasion de développement. Ainsi, en prenant conscience de nos faiblesses, on ouvre une porte à l’amélioration et cela peut contribuer à augmenter son estime de soi.

 

Améliorer son estime de soi pour mieux s’adapter au travail

Ce n’est pas facile de travailler sur soi… surtout lorsqu’on a une image négative de nous-mêmes et de nos capacités. Apprendre à connaître ses forces, ses faiblesses et ses compétences nous permet de les reconnaître, donc de les accepter. On peut alors faire preuve de réalisme à l’égard de ce que nous sommes et sommes capables de faire et ainsi faire des choix éclairés. Cela permet aussi de gérer les attentes que les autres ont par rapport à nous : ils savent à quoi s’attendre – puisqu’on se présente tels que nous sommes. Finalement développer son estime de soi c’est aussi envisager la critique comme une expérience enrichissante de développement personnel et professionnel.

 

Eric Péloquin, c.o.
Conseiller d’orientation

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail