Accueil » Burnout » Le burnout ou épuisement professionnel

Le burnout ou épuisement professionnel

Burnout épuisement professionnel
Mieux comprendre le burnout ou épuisement professionnel. Photo Rubenshito

Il est impossible de parler de burnout, ou épuisement professionnel, sans parler de stress. Essentiel à notre survie, le stress peut être défini comme l’ensemble des réactions physiques et psychologiques par rapport à une situation nouvelle, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Autrement dit, le stress est une forme d’adaptation à notre environnement.
Cependant, un stress élevé et prolongé risque de mener au burnout, considéré comme un échec de la capacité de l’individu à s’adapter à son environnement. Malgré tous ses efforts, la personne demeure incapable de retrouver son équilibre ou son état de stress optimal.
Le burnout ne surgit donc pas de manière soudaine, après un événement qui cause un stress aigu.

Cette situation est plus de l’ordre du stress post-traumatique que du burnout. De même, il ne faut pas confondre burnout et dépression. Un individu dépressif voit toutes les sphères de sa vie touchées par cet état léthargique, ce qui n’est pas le cas de la personne épuisée.

Les ingrédients du stress

On ne réagit pas tous de la même manière aux événements. Cependant, les facteurs qui engendrent le stress sont universels. La situation sera jugée stressante si l’individu perçoit les éléments suivants:

  •             l’absence de contrôle;
  •             l’imprévisibilité;
  •             la nouveauté;
  •             la menace de l’ego.

Prenons l’exemple d’une personne en retard pour un rendez-vous pour cause d’embouteillage. L’issue de ce problème ne dépend pas sa volonté, car elle n’a aucun contrôle sur la circulation. La personne ne pouvait pas non plus prédire qu’un accident allait causer cet embouteillage. Peut-être est-ce aussi la première fois qu’elle conduit dans une grande ville. Enfin, son retard peut nuire à l’image de professionnalisme qu’elle désire projeter. C’est le parfait exemple d’une situation stressante.

Personnes propices au burnout

Nul n’est à l’abri du burnout, mais certains tempéraments prédisposent à l’épuisement professionnel. Les adeptes du contrôle et les perfectionnistes sont à risque, tout comme les gens qui s’identifient fortement à ce qu’ils font et prennent de manière personnelle leurs responsabilités professionnelles. Il est à noter qu’une bonne hygiène de vie aide beaucoup à combattre le burnout: l’exercice, la relaxation, les loisirs et une bonne alimentation sont des éléments essentiels à un bon équilibre.

Emplois et milieux propices au burnout

Chaque milieu de travail peut mener au burnout, mais les professions où les activités sont sédentaires (par exemple, demeurer assis devant un ordinateur toute la journée) et impliquent beaucoup de tensions sont plus susceptibles de mener à cette condition.
Un patron exigeant, beaucoup de responsabilités et peu de marge de manoeuvre, l’absence de reconnaissance, une mauvaise ambiance de travail, un milieu compétitif, des règles et des rôles pas très clairs sont tous des facteurs qui contribuent au burnout.
Enfin, les emplois en relation d’aide ou qui impliquent le contact avec les gens sont eux aussi propices à l’épuisement professionnel, surtout lorsque survient en parallèle une dépersonnalisation des services.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail